satin


satin

satin [ satɛ̃ ] n. m.
XIVe; esp. acetuni, cetuni, ar. zaituni « de la ville de Tsia-Toung (Zaitun) » en Chine
1Étoffe de soie, moelleuse et lustrée sur l'endroit, sans trame apparente. Le brillant, le chatoiement du satin. « L'impératrice était habillée de satin blanc brodé d'argent » (Madelin). « Le Soulier de satin », œuvre de P. Claudel. Satin broché, lamé.
Fig. Avoir une peau de satin, douce, satinée.
2Techn. Armure satin : armure propre au satin et à d'autres tissus présentant une surface lisse et brillante. — Cour. Tissu ayant cette armure. Satin de laine, de coton. Satin fermière.

satin nom masculin (arabe zaytūni, de Zaytūn, nom arabe d'une ville chinoise) Étoffe lisse et brillante, principalement de soie, mais qui peut être exécutée aussi en coton ou en laine. Symbole de la douceur au toucher, en particulier en parlant de la peau.

satin
n. m. étoffe de soie fine, douce et lustrée.
Par comparaison Peau de satin, très douce.
|| étoffe offrant l'aspect du satin. Satin de laine.

⇒SATIN, subst. masc.
TEXTILE
A. — 1. Étoffe de soie fine, à l'aspect brillant, dont la trame très serrée n'apparaît pas sur l'endroit. Satin broché, dépoli; tenue de soirée en satin lamé; corsage de satin noir; coffret à bijoux capitonné de satin. Dans un fauteuil de satin jaune, Lady Blessington en robe de satin bleu, extrêmement décolletée (MAUROIS, Disraëli, 1927, p. 89). Le chausson de danse, en satin ou en toile, doit épouser convenablement la forme du pied et être, en surplus, résistant et léger (BOURGAT, Techn. danse, 1959, p. 28).
Satin changeant. Satin tissé avec une trame d'une autre couleur que la chaîne. (Dict. XXe s.). Satin double. Satin sans envers (Dict. XXe s.).
P. métaph. Les pommiers ouvraient leurs larges pétales de satin blanc (PROUST, Swann, 1913, p. 146).
2. P. anal. Aspect doux et soyeux. Synon. satiné. Le satin de la peau. Sa blanche poitrine étincelait serrée dans une guipure dont les tons roux faisaient valoir le satin mat de ces belles épaules (BALZAC, Cous. Bette, 1846, p. 165). Le ciel n'avait pas changé de couleur. Il était resté blanc de craie; il avait à peine perdu ce satin brillant que lui donnait le soleil écrasé (GIONO, Hussard, 1951, p. 205).
Loc. adj. De satin. Épaule de satin. Voici les voiles de satin De la barque aux agrès fragiles, Qui va vous conduire au lointain Et bleu pays des cœurs futiles (LORRAIN, Griseries, 1887, p. 57). Elle était vraiment exquise, cette Lisbeth, très rose, très gaie, avec sa peau de satin (ZOLA, Rome, 1896, p. 349).
3. Spécialement
a) SYLVIC. Synon. bois satiné.
b) ORNITH., empl. adj. inv. Pigeon satin. Race de pigeon pattu dont la gorge couleur bleu de glace à l'aspect lustré rappelle celui du satin. (Dict. XXe s.).
B. — 1. Armure satin ou satin. Une des trois armures fondamentales (satin, sergé, uni) utilisée en tissage et caractérisée par une surface lisse et brillante. Satin à effet de chaîne, à effet de trame. Dans l'armure satin, une série de fils (chaîne ou trame) couvre l'autre en grande partie (BLANQUET, Technol. mét. habill., 1948, p. 103). Le satin est une armure à envers présentant une surface brillante produite soit par des flottés de chaîne, soit par des flottés de trame (THIÉBAUT, Fabric. tissus, 1961, p. 65).
2. Toute étoffe lustrée et tissée au moyen de cette armure. Satin de laine, de rayonne; satin fermière. Un de nos jeunes gens les plus soigneux de leur mise portait ces jours derniers un pantalon blanc en une étoffe dite satin de coton, ayant beaucoup d'éclat (Obs. modes, t. 7, 25 mai 1821, p. 232).
Satin de Chine. Étoffe lustrée de laine et de coton utilisée pour la doublure des vêtements d'homme. Ce n'était (...) ni du reps, ni du satin de Chine (...)! C'était du « feutre lincolnien », et l'île Lincoln comptait une industrie de plus (VERNE, Île myst., 1874, p. 314).
Satin grec. Étoffe dont la chaîne est en soie et la trame en laine. (Dict. XXe s.).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1352 zatin « étoffe de soie lustrée où la trame n'apparaît pas à l'endroit » (Compte d'É. de La Fontaine ds C. LEBERT, Coll. des meilleures diss., t. 19, 1838, p. 113: trois courtines de zatin); 1361 satain (Inventaire de la R. de Bouloigne, B. du bibliophile, XVIII, 1054 ds GDF. Compl.); 1377 satin (L. DELISLE, Mandements et actes divers de Charles V, n ° 1545); 1384 satin (B. PROST, Invent. mobiliers, t. 2, n ° 1129); b) ) 1690 « toute étoffe satinée, lustrée » (FUR.); 1821 satin de coton (Obs. modes, loc. cit.); 1839 satin de laine (Comm.); ) 1751 tiss. (Encyclop., s.v. armure: armure d'un satin à cinq lisses); 1948 armure satin (BLANQUET, loc. cit.); c) 1690 peau douce comme un satin (FUR.); 1751 peau de satin (CRÉBILLON, Ah quel conte! éd. 1779, p. 616); 2. 1933 « bois de Ceylan utilisé en ébénisterie » (Lar. 20e); 3. 1964 pigeon satin (Lar. encyclop.). Prob. empr. dir. à l'ar. , dér. de , nom ar. de la ville chinoise de Tseu-Thoung où se fabriquait cette étoffe (cf. DEVIC et FEW t. 19, p. 206). Le fr. a également connu les formes zetonnin (1342, Compte d'Édouart Tadelin ds L. DOUËT D'ARCQ, Nouv. rec. de comptes de l'argenterie des Rois de France, p. 27), zatony, zatoni (1352, Compte d'Étienne de La Fontaine ds ID., Comptes de l'argenterie des Rois de France, p. 142: Édouart Thadelin, marchant de Lucques et bourgois de Paris, pour 2 pièces de camoquas et 1 pièce de zatoni; p. 144: zatony), satonny (1353, Invent. du garde meuble de l'argenterie ds ID., ibid., p. 328), satanin (1367, B. PROST, op. cit., t. 1, n ° 713), zatanin (1367-70, E. IZARN, Recettes et dépenses du roi de Navarre, p. 181 ds GDF.). Ces formes semblent empr. à l'ital. (cf. en lat. médiév. de domaine ital., de la fin du XIVe s. au XVIe s., les formes suiv. mentionnées ds DU CANGE: cet(h)oninum, zettaninum, setoninum, cetaninum, zethonium, zetoninum), qui a lui-même empr. le mot à l'ar. , d'où proviennent également l'esp. aceituni (déb. XIVe s. ds COR.-PASC.) et le cat. atzaytonin (1366 ds ALC.-MOLL.), asceytoni (1379, ibid.), zetoni (1385, ibid.). La forme fr. zatouin de 1350 mentionnée ds MÉN. 1964 et ds DU CANGE, s.v. zatouy est tirée des Comptes d'É. de La Fontaine; il faut prob. y voir une erreur de lecture pour zatonin (cf. supra: zatony, zatoni). Fréq. abs. littér.:864. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 086, b) 2 310; XXe s.: a) 1 378, b) 680. Bbg. KIDMAN (J.). Les Empr. lexicol. du fr. à l'espagnol... Paris, 1969, pp. 232-235. — QUEM. DDL t. 16 (s.v. crêpe satin; satin dépoli, satin duchesse; satin météore), 33 (s.v. drap satin, paille satin). — WIND 1928, p. 200.

satin [satɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1361; esp. acetuni, cetuni, arabe Zǎytūnī, -ǐyy proprt « de la ville de Zǎytūn » (Tsia-Toung, en Chine).
tableau Mots français d'origine arabe.
1 Étoffe de soie, moelleuse et lustrée sur l'endroit, sans trame apparente. || Le brillant, le chatoiement, le froufrou (cit. 2) du satin. || Impératrice habillée de satin blanc brodé d'argent (→ Brillant, cit. 28). || Le gilet (cit. 3) de satin rouge de Théophile Gautier. || Lingerie, doublure (→ 1. Obi, cit.); chaussons de satin (→ Maillot, cit. 3). || Le Soulier de satin, œuvre de P. Claudel. || Satin léger, lourd. || Satin broché, lamé.(1883). || Satin duchesse.Satin à la reine.
1 Là-bas, la chute d'eau, de mille plis ridée,
Brille, comme dans l'ombre un manteau de satin (…)
Hugo, les Châtiments, IV, X.
2 (…) il pelote et manie et chiffonne, de ses doigts caressants, des satins, dans lesquels il fait courir des moires et des cassures luisantes.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 22 mars 1883, t. VI, p. 177.
3 À la soie, la foule aussi était venue (…) Des satins clairs et des soies tendres jaillissaient d'abord : les satins à la reine, les satins renaissance, aux tons nacrés d'eau de source (…) Puis, venaient des tissus plus forts, les satins merveilleux, les soies duchesse, teintes chaudes, roulant à flots grossis.
Zola, Au Bonheur des dames, IV, t. I, p. 125.
Loc. Peau de satin, douce comme du satin. Satiné (→ Griffe, cit. 2). || Le satin de sa peau (→ Regarder, cit. 21).Les prés (cit. 3) lustrés au gazon de satin. || Les faisans au gorgerin de satin vert (→ Queue, cit. 11).
2 Armure satin : armure propre au satin et à d'autres tissus « présentant une surface lisse et brillante, produite soit par des flottés de chaîne, soit par des flottés de trame » (Thiébaut).Les tissus ayant cette armure. || Satin de laine, de coton. || Satin fermière.
3 Techn. Feutre à poil court et brillant utilisé en chapellerie.
tableau Noms et types de tissus.
4 (1933, Larousse). Techn. Bois de Sri Lanka (Ceylan) utilisé en ébénisterie pour son aspect satiné.
DÉR. Satiné, satiner, satinette.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • satin — satin …   Dictionnaire des rimes

  • satin — SATIN. s. m. Sorte d estoffe de soye, unie, platte & luisante. Satin de Gennes. satin de Tours, de Bruges, de la Chine. satin plein. satin figuré. satin à fleurs. satin rayé. gros satin. petit satin. satin blanc, gris, noir. orangé, rouge, &c.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • satin — SATÍN s.n. Ţesătură deasă de mătase, de bumbac, de fibre sintetice etc., cu una dintre feţe lucioasă, folosită mai ales pentru căptuşeli. [var.: satén s.n.] – Din fr. satin. Trimis de claudia, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  satín s. n. Trimis de… …   Dicționar Român

  • Satin — Sat in, n. [F. satin (cf. Pg. setim), fr. It. setino, from seta silk, L. saeta, seta, a thick, stiff hair, a bristle; or possibly ultimately of Chinese origin; cf. Chin. sz t[ u]n, sz twan. Cf. {Sateen}.] A silk cloth, of a thick, close texture,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Satin — is a cloth that typically has a glossy surface and a dull back. It is a warp dominated weaving technique that forms a minimum number of interlacings in a fabric. If a fabric is formed with a satin weave using filament fibers such as silk, nylon,… …   Wikipedia

  • satın — almaq – 1) pulla almaq. Taxılı çəki ilə satın almaq. – Əlbəttə, müftə mal harada idi, pul ilə satın alaq. M. F. Axundzadə; 2) məc. pulla, rüşvətlə əldə etmək, öz tərəfinə çəkmək, öz iradəsinə tabe etmək. <Gültəkin Dövlət bəyə:> Siz məni… …   Azərbaycan dilinin izahlı lüğəti

  • Satin — Sm ein Gewebe per. Wortschatz fach. (13. Jh.), mhd. satin Entlehnung. Entlehnt aus afrz. satin, dieses über spanische Vermittlung aus arab. zaitūnī, eigentlich (Seide) aus Zaitūn ; so bezeichnet nach dem arabischen Namen der chinesischen Stadt… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Satin — Satin: Mhd. satin »Seidengewebe« ist entlehnt aus gleichbed. afrz. satin, das wohl durch span. Vermittlung (span. aceituní) aus arab. (aṭlas) zaytūnī »Seide aus Zaytūn« stammt. Dies ist eigentlich der arab. Name der chinesischen Hafenstadt… …   Das Herkunftswörterbuch

  • satin — mid 14c., from O.Fr. satin (14c.), perhaps from Arabic (atlas) zaytuni, lit. (satin) from Zaitun, a Chinese city, perhaps modern Tsinkiang in Fukien province, southern China, which was a port in the Middle Ages. The form of the word perhaps… …   Etymology dictionary

  • satin — [sat′ n] n. [ME < MFr < Sp setuni < Ar ( aṭlas) zaitūnī, (satin) of Zaitūn, medieval name of Quanzhou, China] a fabric of silk, nylon, rayon, or the like having a smooth finish, glossy on the face and dull on the back adj. made of or… …   English World dictionary